Notre page Facebook
Speed ou slow, les Pyrénées-Orientales à votre rythme

Les caves BYRRH, toujours au goût du jour

16 décembre 2020.Gloria SOLER

3 mn de lecture

Les caves BYRRH, un incontournable du patrimoine industriel

A l’occasion de la première édition du « Fascinant Week-End Vignobles & Découvertes », un bouquet d’animations avait été concocté par la fédération Tourisme de Terroir. Une nouveauté pour nos producteurs et nos vignobles. Dégustations, visites guidées, apéritifs vignerons, toute une expérience appelée à durer et à se renouveler tous les ans. S’il est un symbole de la durée chez nous, ce sont bien les caves BYRRH, berceau d’un apéritif à base de vin (ABV) créé en 1866. Vous voulez connaître les dessous de cette aventure familiale devenue réussite mondiale ? Nous allons vous dévoiler quelques secrets de cette enivrante épopée.

Un alchimiste montagnard

Alors qu’il vend des articles de mercerie sur les sentiers des Aspres avec son frère Pallade, Simon Violet, fin connaisseur de vins et herboriste amateur, va concocter ce philtre mystérieux. Tel un druide avec sa potion magique, il élabore un « vin tonique et hygiénique à base de quinquina ».

Un médicament requinquant

Sollicités, les pharmaciens s’insurgent et refusent de distribuer ce breuvage, les frères Violet s’inclinent : ce sera une prescription à grande échelle… On est à la veille de l’ère industrielle et de ses inventions, l’avènement des transports rapproche les hommes et les continents. Les marchés lointains et les débouchés sont là, tout près, enfin proches.  Il faut de la notoriété et la publicité pointe son nez.

Byrrh, un marketing d’avant-garde

Un concours d’affiches va être lancé en 1903 et l’entreprise s’empare avec enthousiasme de la réclame ou propagande. En 1934, une surprenante nouveauté, un avion aux couleurs du BYRRH sillonne le ciel tandis qu’une flotte de camions arborant la marque se déploie dans tout le pays. Le BYRRH est dans l’air du temps et dans les expositions universelles. Il fait corps avec son époque et appose son nom sur de nombreux objets publicitaires.

Gigantisme et soif de records

Même si la guerre a ralenti les affaires, la construction de la plus grande cuve en chêne du monde est lancée, elle sera installée en 1950. D’une capacité d’un million de litres, elle pulvérise tous les records et illustre le gigantisme et le volontarisme des entrepreneurs de l’époque. Le chiffre d’affaires donne le tournis et c’est tout un territoire qui en recueille les dividendes et bénéfices.

Un site entièrement remanié et une saga familiale retracée dans une visite guidée. Celle-ci s’achève par une dégustation autour du kiosque qui a servi pour l’exposition universelle de 1891 à Moscou. L’histoire du BYRRH est animée mais le goût est inimitable et inchangé. Santé et longue vie !

Pour l’organisation de votre séjour

Voir tous les articles écrits par 

Ajouter un commentaire

RGPD : Mentions légales | Politique de confidentialité | Modification de mes données | Suppression de mes données
Créé par l'ADT des Pyrénées-Orientales ⋅ Copyright 2016 - 2019

VISITPO.FR

 

Le blog du tourisme dans les Pyrénées-Orientales

Abonnez-vous pour vivre et partager les expériences de nos blogueurs experts en tourisme

 

Les blogueurs

Merci ! Votre abonnement a bien été enregistré A très vite pour découvrir les prochains articles de nos blogueurs