Notre compte Instagram
Notre page Facebook
Speed ou slow, les Pyrénées-Orientales à votre rythme

Vive Saint Eloi et vive le Grenat de Perpignan

18 février 2020.Véronique

7 mn de lecture

Une célébration dans la plus pure tradition catalane qui unit la Saint Eloi et le bijou en grenat

Le Grenat de Perpignan, le bijou sang et or des Catalanes

J’ai vraiment découvert le bijou en grenat, le jour où j’ai gagné une parure en grenat de Perpignan. Moi qui joue très rarement aux jeux, pour le coup, j’ai fait très fort… une parure moderne, création issue d’un travail en commun des bijoutiers de la Confrérie du Grenat de Perpignan. En recevant ce bijou splendide, j’ai ressenti une appartenance encore plus forte à cette terre catalane, berceau de mon enfance.

Un savoir-faire ancestral, unique et authentique

Le « Grenat de Perpignan » est protégé par l’Indication Géographique qui lui a été décernée par l’Etat le 23 novembre 2018. Il s’agit de la première IG Bijou en France !

Les bijoutiers regroupés sous cette prestigieuse IG, s’engagent à maintenir la technique de fabrication traditionnelle qui garantit les chatons sans moulage.

Pour faire simple, les bijoux sont réalisés entièrement à la main et adaptés à chaque pierre (pour éviter les contrefaçons et les copies industrielles).

Un symbole très fort

Divin et fascinant, le Grenat de Perpignan, pierre emblématique du Pays Catalan, séduit toutes les générations. D’un rouge intense et profond, classique ou contemporain, à chacun son Grenat de Perpignan !

Dans le langage des pierres fines et précieuses, le grenat symbolise la loyauté et la franchise…

Et la Saint Eloi ?

Eh bien Saint Eloi, c’est le patron des bijoutiers… et sa fête est le 1er décembre. Je vous explique tout… 

La fête de la Saint Eloi, c’est la fête traditionnelle qui célèbre le bijou et le costume, autour du 1er décembre, tout un week-end, depuis 2009 !

Une évidence pour moi de participer à cette belle fête du grenat ! Curiosité, coquetterie, séduction, fierté !!! Garder une âme d’enfant, de petite fille qui a toujours aimé se déguiser, se costumer… J’ai tenté l’expérience !

Tout a commencé sous Napoléon III, au XIXe siècle… au temps des bijoutiers, lorsque la mode était au grenat. On s’y croirait…

Saint Eloi costume

D’abord, les coulisses, la préparation

La belle salle des Libertés à Perpignan s’est transformée en atelier maquillage, coiffure, costumes… Tout le monde s’active.

Moment solennel, Laurent Fonquernie (l’un des organisateurs de cette manifestation et mon interlocuteur privilégié) ajuste mon chapeau, ma broche et nous voilà fin prêts !

Saint Eloi

Michel, tout en élégance, sera mon cavalier de Saint Eloi !

Saint Eloi costume

Atelier photos (sous l’œil expert de la talentueuse photographe Trinley Paris et ses créations artistiques). En voici quelques-unes :

Allez, on y va ? Direction la Cathédrale… Déroulement de la fête, au centre-ville de Perpignan.

Jour 1 :  le samedi, devant la Cathédrale Saint Jean-Baptiste

Le thème cette année c’est : « Grand mariage sous Napoléon III »

Le temps est de la partie et c’est sous le soleil catalan que l’on se regroupe pour la photo de famille.

Les mariés : Cécile et Frédéric en costume de noce, époque Second Empire (1852-1870)

15h00 – Au départ de la Cathédrale Saint Jean-Baptiste : tour de ville en costumes anciens et musique traditionnelle.

Quel bon moment ! Je profite à fond de cette joie que me procure tous ces visages souriants, étonnés, admiratifs, surpris, curieux, joyeux… et toute cette frénésie du public, des nombreux photographes, enivrés par la musique et tous ces costumes plus beaux les uns que les autres…

16h00 – « Le Quadrille roussillonnais », place de la Loge

Je regarde avec admiration les 8 danseurs du Quadrille.

Quelle belle danse de bal, à la mode au XIXème siècle ! La particularité, ici, c’est la musique catalane ! Quel rythme !!!

Saint Eloi danseurs

16h30 – Bal de la Saint-Eloi, à l’Hôtel Pams

Waouhhh ! Un cadre idyllique : l’Hôtel Pams à Perpignan. Quelle beauté ce palais !!! Ou plutôt devrais-je dire cet hôtel particulier du XIXème siècle…

Montée des marches dans ce somptueux décor : je me prends pour une déesse et non pas des moindres !! Vénus, oui, elle est partout sur les murs de l’Hôtel avec son célèbre tableau « L’arrivée triomphale de Vénus » et même dans le patio, avec sa statue !

Le grand salon de l’Hôtel Pams où se déroule le bal est plein à craquer. J’essaye de me faufiler délicatement avec ma robe à crinoline pour m’imprégner de cette ambiance festive. Puis je me dirige tranquillement dans les jardins et le patio pour m’aérer un tant soit peu.

Quel bonheur de se trouver dans ce lieu empreint d’histoire et de magie !

La première journée s’achève avec plein d’étoiles dans les yeux et hâte d’être au lendemain pour de nouvelles aventures !!!

Jour 2 : le dimanche, devant le Castillet

10h00 – Rassemblement devant le Castillet à Perpignan

Je retrouve Michel, mon cavalier de la Saint Eloi, heureux de participer à cette belle fête.

Côté météo, un peu moins de soleil et un peu plus d’humidité qu’hier mais la chaleur humaine est bien là !!! Tous réunis pour la 2ème journée du Saint Patron des bijoutiers.

Aujourd’hui, la Confrérie des bijoutiers du Grenat de Perpignan (association créée en 1992 par des bijoutiers passionnés) se joint à nous !

10h30 – Départ du Cortège des personnes en costumes d’époque (XIXème)

Le cortège accompagné de la musique traditionnelle déambule dans les rues : Castillet, rue des Marchands, rue de l’Argenterie, rue Petite la Réal etc.

11h00 – Arrivée à l’église La Réal où est célébrée la messe en français et en catalan

Quelle émotion… dans le cadre grandiose de cette splendide église et au son de la Cobla Sol de Banyuls. J’en ai eu les larmes aux yeux.

Pour la 10ème édition de cette belle fête traditionnelle, Laurent Fonquernie (historien de l’Art), auteur du livre sur le Grenat de Perpignan et surtout celui par qui la Saint Eloi est revenue, est intronisé ambassadeur du bijou en grenat.

La devise est prononcée en français et en catalan par Laurent et tous les présents dans l’église :

« Vive Saint Eloi et vive le Grenat de Perpignan » puis en catalan : « Visca Sant Eloi, visca el Granat de Perpinyà ».

Quelle fierté d’assister à cette émouvante cérémonie…

Ce week-end festif s’achève place de la Loge avec bal catalan et sardanes, animé par la Cobla Sol de Banyuls.

Quel fabuleux voyage dans le temps, en ce week-end de Saint Eloi ! Je vous dis à l’année prochaine. Et vous, vous y serez ?

Merci à Laurent et Marie-Christine du TCR (Temps du Costume Roussillonnais) pour leur accueil chaleureux et ma participation à ce week-end insolite dans une autre époque !!!

Un très grand merci à ma collègue Corinne pour son accompagnement multimédia !

Contacts :

• Site web de l’Institut du Grenat (Laurent Fonquernie)

• TCR : Temps du Costume Roussillonnais Groupe Facebook

• Site officiel de l’IG Grenat de Perpignan

Exposition « Grenat de Perpignan » au Palais des Rois de Majorque.

Article de l’Indépendant sur la Saint Eloi

Pour l’organisation de votre séjour

Voir tous les articles écrits par 

Commentaires (1)

  • Avatar
    Giraud Marie-Christine . 21 février 2020 . Répondre

    Merci pour ce superbe reportage vécu de l’intérieur avec un enthousiasme communicatif chère Véronique.

Ajouter un commentaire

RGPD : Mentions légales | Politique de confidentialité | Modification de mes données | Suppression de mes données
Créé par l'ADT des Pyrénées-Orientales ⋅ Copyright 2016 - 2019

VISITPO.FR

 

Le blog du tourisme dans les Pyrénées-Orientales

Abonnez-vous pour vivre et partager les expériences de nos blogueurs experts en tourisme

 

Les blogueurs

Merci ! Votre abonnement a bien été enregistré A très vite pour découvrir les prochains articles de nos blogueurs