Instagram
Instagram a retourné des données invalides.

Suivez-nous!

Derniers Tweets
Suivez-nous sur Twitter
Notre page Facebook
Speed ou slow, les Pyrénées-Orientales à votre rythme

Commémoration de la Retirada acte I

22 février 2019.Gloria SOLER

 Hiver 39 : les PO se souviennent 

Brûlante actualité

Il est des sujets d’une brûlante actualité qui s’inscrivent  en nous, figés à jamais, comme ces scènes  de réfugiés qui ne cessent d’affluer à bord de frêles esquifs, fuyant  les guerres, les aléas climatiques et autres fléaux de tous temps.

En ce lointain hiver 1939, les habitants des Pyrénées-Orientales virent débarquer  des colonnes de réfugiés sans se douter un instant qu’ils assistaient à un évènement historique majeur, la répétition d’un conflit qui n’osait dire son nom, la seconde guerre mondiale. Il fallut bien des années et la parution d’un livre intitulé « Vous avez la mémoire courte » en 1981 (Fèbres, Grando et Quéralt)  pour que l’on affronte ici la guerre d’Espagne, un passé enfoui, mais  non dénué de partage et de fraternité. Si  la non- intervention de la France était officielle, les gestes d’entraide et de solidarité avec le soutien des organisations non gouvernementales,  furent nombreux à l’égard des réfugiés. La paix et la prospérité revenues depuis des décennies, les PO se souviennent et commémorent le 80ème anniversaire de la Retirada, cet épisode douloureux au panthéon de nombreuses familles d’ici.

Spectacle Chœurs de l’exil et de l’espoir

Alors en ce dimanche après-midi,  l’émotion est palpable sur le site de la Baillie à Arles-sur-Tech ;  une foule dense se presse pour assister au spectaculaire récital  intitulé « les chœurs de l’exil et de l’espoir ». Cette chorale éphémère est  l’émanation roussillonnaise des « Cors de Clavé », crées  au XIXème siècle à Barcelone par le député Josep Anselm Clavé et  inspirés des orphéons français, pour émanciper les ouvriers grâce à la pratique du chant choral.

Des textes, poèmes et chansons de Neruda, Machado, Prévert, Alberti, Desnos  et autres qui nous semblent si familiers,  vont être chantés et récités alors que défilent les images du film  « L’Exode d’un peuple »  qui montre  des personnes éreintées et  ballotées mais empreintes de dignité. Le spectacle leur est dédié.

Quand  les 200 choristes entonnent l’hymne de la République (promesse d’émancipation en 1936) ou la Santa Espina, cette vibrante sardane catalane, le silence se fait solennel  et le recueillement réel. Le public écoute, sans nostalgie mais sans oubli.

Engagement sans faille

Puis la chanteuse Marina Rossell, toujours solaire  et solidaire arrive sur scène avec un contrebassiste. Avec son inaltérable énergie, elle enchaîne les chansons devant un parterre charmé, acquis et conquis. Longs applaudissements pleins de gratitude pour ce moment plein d’émotion et vibrant de sincérité.

Expositions et riche programme

Il est temps alors de feuilleter le volumineux  matériel photographique collecté par les partenaires de cet événement, les Archives Nationales de Catalogne, les collections de l’Institut Jean Vigo et le Musée MUME de la Jonquera et autres. Des images qui restent alors que les contemporains de cette histoire disparaissent et des poèmes mis en musique par Lluis Llach comme “Corrandes d’exili”.

« Avui en terres de França i demà més lluny potser,
no em moriré d’enyorança ans d’enyorança viuré »
« Aujourd’hui en terres de France, et demain plus loin peut-être,
je ne mourrai pas de nostalgie mais je vivrai dans la nostalgie »

Programme des évènements 2019

Voir tous les articles écrits par 

Ajouter un commentaire

RGPD : Mentions légales | Politique de confidentialité | Modification de mes données | Suppression de mes données
Créé par l'ADT des Pyrénées-Orientales ⋅ Copyright 2016 - 2018

VISITPO.FR

 

Le blog du tourisme dans les Pyrénées-Orientales

Abonnez-vous pour vivre et partager les expériences de nos blogueurs experts en tourisme

 

Les blogueurs

Merci ! Votre abonnement a bien été enregistré A très vite pour découvrir les prochains articles de nos blogueurs