Pyrénées-Orientales Plongée sous marine Pyrénées-Orientales Plongée sous marine

La plongée dans les eaux des Pyrénées-Orientales

Découvrir la Plongée dans l’eau bleue des Pyrénées-Orientales, admirer la richesse des fonds marins de la Méditerranée, tel est mon objectif en accueillant les blogueurs de Spotmydive. Lou, Lukas, et Alice parcourent le monde entier à la recherche de spots extraordinaires. Pourtant, à 5 h de train, 1h30 en avion de Paris, il existe une destination magique, unique où la faune et la flore sous-marines foisonnent : anémones, coralligènes, saupes, mérous, congres, sars tambours, murènes…. plus de 1200 espèces animales et de 500 espèces végétales…  Les Pyrénées-Orientales.

3 jours, 3 blogueurs ! Que l’immersion commence sur 4 spots d’exception !

Pyrénées-Orientales Plongée sous marine
Pyrénées-Orientales Plongée sous marine
Pyrénées-Orientales Plongée sous marine

Une terre de contraste où les Pyrénées se jettent dans la Méditerranée…  La réserve naturelle marine de Cerbère – Banyuls, le Parc naturel marin du golfe du Lion regorgent de spots de plongée, des Univers subaquatiques tellement différents les uns des autres… Chaque plongée  est unique… Chaque spot évolue en fonction des éléments. La Terre, l’Eau, le Vent sculptent  les fonds… A chaque plongée, son aventure, ses rencontres…

 

11h, je les attends sur le quai de la gare de Perpignan. Je suis impatiente de les revoir !!! Ils sont un peu fatigués, le réveil était très matinal !!! Les sourires sont déjà posés sur les visages. Je leur laisse les clés de la voiture et c’est parti ! Direction Argelès-Sur-Mer pour leur première plongée avec le centre de plongée la Sirène Plongée.

Jour 1 : première plongée, tout en douceur…

Cap gros : quelques minutes de navigation, un saut et le silence des profondeurs…

Cap gros est composé de 2 spots de plongée. C’est le site de ma première plongée en automne et de mes premiers 30 mètres ! Roches et sable vers le large et une étendue de posidonie vers la côte… Ouvrez l’œil, les hippocampes sont présents !!!

“Isabelle est un amour, elle nous a chouchouté 🙂  Plongée sympa !”SMS du soir, Lou

Jour 2 : blogueurs & raie, une rencontre inattendue…

L’Alice Robert ou le «Le Bananier» repose à 47 mètres de profondeur, la plus mythique des épaves, des Pyrénées-Orientales.

Ils seront accompagnés par le Centre de plongée Archipel Plongée, d’Argelès-sur-Mer.

Situé au large de Saint-Cyprien, le bananier a été envoyé au fond par un sous-marin britannique, en 1944. Vous pourrez contempler son mât de charge, son canon de 107mm à l’avant et même plusieurs batteries de mitrailleuses et des munitions.

Plonger sur une épave est une expérience troublante, un moment d’une intense émotion. C’est la possibilité de visiter un vestige insolite. Vous quitterez la réalité pour accéder à un univers où le temps s’est arrêté… 

 

Direction Banyuls-Sur-Mer,  c’est l’équipe d’Aquablue qui les guidera sur les spots de la réserve naturelle marine Cerbère-Banyuls.

Les Tignes : 2 îlots remplis de belles surprises…

Coralligènes vers le large et une étendue de posidonie vers la côte, très riches en poissons…

“Alors, vous avez kiffé ?”SMS du soir, Happy Board
“Excellentes plongées, l’équipe était trop trop sympa. Puis l’aprem la réserve… Canon :-)”SMS du soir, Lou
“on kiffe encore :-)” RE SMS du soir, Lou

Jour 3 : Cap l’Abeille. Sur ce site, un jour, j’ai fait une belle rencontre : une tortue de mer !  

“Situé en plein cœur de la réserve  naturelle marine de Cerbère-Banyuls dans les Pyrénées-Orientales, le site du cap L’Abeille – ou cap La Vella en catalan – est bien connu des plongeurs qui viennent y observer les espèces endémiques de la Méditerranée. Mérous, corbes, sars tambours et autres raies pastenagues ont élu domicile sur cette côte rocheuse recouverte de corail rouge sur sa pointe sud.”

Eric Delmas, Aquablue Plongée

“La plongée ouvre les portes vers les profondeurs où la passion l’emporte parfois sur la raison… Un voyage intérieur vers les miroirs de l’Ame.”Jean Marc Barr

17h30, je les retrouve. Leurs visages souriants, leurs yeux pétillants  me touchent… J’avoue ! Je les chambre un peu. Lou et Lukas ont quelques coups de soleil ! Ils sont encore troublés par la beauté des paysages, l’accueil et les plongées… Ok la visibilité n’était pas toujours au rendez-vous mais les souvenirs restent tout de même intenses. Pari réussi !

C’est décidé rendez-vous cet hiver, que l’aventure continue dans l’Univers des Glaces : plongée sous glace !

La danse des bulles le long de la glace… Un spectacle magique dont Ils seront les témoins.

Vous pouvez suivre les aventures de Lou, Lukas, Alice sur le Blog spotmydive

Merci à nos centres de plongée :

Isabelle, La sirène Plongée, Argelès-Sur-Mer

Eric et Carole, Archipel Plongée, Argelès-Sur-Mer

Eric et Marie, Aquablue Plongée, Banyuls-Sur-Mer

Merci aux offices de tourisme :

Jean Florent et à Nathalie d’Argelès-Sur-Mer  et Antoine de Banyuls-Sur-Mer

Beatrice vignette+ d'infos sur Béa

Voir tous les articles écrits par 




Arrivée à l'atelier des barques catalanes paulilles

Mais oui, mais oui ! L’école est finie…

L’école buissonnière à Paulilles

Nous sommes le 14 juin 2018, l’été s’installe tout doucement dans les Pyrénées-Orientales. Après une année de multiplications, divisions, grammaire et conjugaisons, l’heure du voyage de fin d’année a sonné.

Cette sortie a un goût très particulier pour moi, puisque j’accompagne la classe de ma fille Valentine qui est élève en CE 2 bilingue catalan, à l’école Pasteur d’Ille-sur-Têt.

9h00 : après une vérification rapide de mon sac à dos, il est temps de rejoindre mes acolytes de la journée : Audrey, Emilie et Laurent (parents de Clara, Baptiste et Lola…). Le Bus arrive, les enfants sortent en courant de l’école, ça y est c’est le grand jour !

L’excitation est palpable, mais peu importe, la sécurité avant tout et c’est donc, d’une voix douce mais d’un ton ferme que Madame Botet et Madame Lafforgue recadrent tout cela, en catalan bien évidement… Et là Flash Back : le fond de l’ autobus est pris d’assaut, rien ne change !

14h00 : nous nous dirigeons vers l’atelier des barques catalanes. Michel, un jeune guide, attend nos petits matelots. Les explications commencent à l’extérieur, au milieu des essences de bois nécessaires à la restauration… Les doigts se lèvent rapidement, la curiosité est bien présente.

La visite se poursuit à l’intérieur. Les enfants sont subjugués par tant de beauté, une barque est justement en rénovation, les rabots tournent à plein régime.

Valentine et ses amis rentrent dans l’intimité des menuisiers ou des restaurateurs devrais-je dire, car à l’image de grands tableaux, ils redonnent vie de façon spectaculaire à des embarcations traditionnelles catalanes.

Michel donne les dernières explications de la journée, au grand dam des enfants, qui seraient restés des heures, car à proximité immédiate se trouve une pièce vitrée dans laquelle nos moussaillons aperçoivent scaphandre, nasse, répliques de cabanes de pêcheur, maquettes de barques, lamparo… Autant d’objets d’antan que d’interrogations. A l’image d’une OLA les doigts se lèvent les uns après les autres… Mais il est temps de partir.

Véritables témoignages des années passées contre vents et marées, qui laissent entrevoir une magnifique seconde vie sur la grande bleue.

C’est le cœur léger, mais des souvenirs plein la tête que nous quittons Paulilles. Valentine, Clara, Baptiste, Lola…Vous êtes  la nouvelle génération. Les ambassadeurs de ce savoir-faire catalan, parlez-en avec fierté.

Pensez à ces hommes passionnés, qui œuvrent  tous les jours afin de vous transmettre un héritage culturel fantastique et peut-être qu’un jour vous aurez la chance de naviguer sur une barque catalane.

Pour plus de renseignements:

Site classé de  l’anse de Paulilles à Port-Vendres

+ d'infos sur Amandine




Paulilles, l’explosion des sens…

Je me souviens de mes pas de jeune aventurière, adolescente, imprudente…

lorsque je rentrais dans cette ancienne dynamiterie implantée par Alfred Nobel en 1870, sur la Côte Vermeille, à Paulilles, un haut lieu de production industrielle, pendant plus d’un siècle… J’aimais y découvrir ce qui se cachait derrière cette végétation luxuriante, cette terre ocre, ces fils de fer barbelés, ces ruines… A l’époque de mes explorations, l’usine était fermée et interdite au public !

Des centaines d’ouvriers ont travaillé, vécu en complète autarcie sur ce site atypique : usine, école, logements, infirmerie, médecin, potagers… sur cette terre mère, Paulilles était un véritable village, un lieu de travail, de dur labeur, mais aussi d’échanges, d’entraide, d’amour, de fraternité…

Un univers apaisé et apaisant… 

Une fois arrivée, au prix de multiples péripéties (j’exagère, un peu ;-)), je découvrais ce village abandonné, en ruine, niché au creux de 2 criques paradisiaques…

Ainsi commençait la mémoire…

Fermé depuis 1984 et laissé à l’abandon, le site a connu à partir de 2005 un réaménagement spectaculaire par la volonté conjointe du Conservatoire du Littoral et du Département des Pyrénées-Orientales.

Nettoyage, défrichage, réhabilitation, sécurisation du site, réaménagement, tout a été mis en œuvre pour rendre à ce site sa beauté et son caractère unique… Restauration de quelques bâtiments, des vigies, de la mémoire industrielle.

Je reviens, bien des années plus tard (non, je ne vous dirai pas combien…). Je respire, je sens, je ressens. C’est une invitation à la paix, un havre, un voyage…

“Ici, tout est luxe, calme et volupté “

Les anciens veillent sur ce lieu de vert et de bleu. Je baigne dans une dimension « hors temps ».

Ouvert librement au public depuis 2008, Paulilles, qui fête aujourd’hui ses 10 ans et propose un beau programme d’animations, donne l’exemple : un écrin, un joyau, entre Méditerranée et Pyrénées.

Aline, petite fille d’ouvrière…

Elle m’entraîne au “Cap Sud” de Paulilles, me guide “Dans les pas de Jeanne” sa grand-mère, en plein cœur de la production de la dynamite : les premiers ateliers, les bâtiments, la vie de l’usine, renaîssent à travers la voix d’Aline.

La magie opère… 

A côté des vieux bâtiments et des citernes rouillées, navires terrestres échoués pour toujours, vue plongeante sur le Cap Béar, la tour à signaux de la Massane, la grande Bleue…

Une halte à la plage, où les eaux bleu turquoise invitent à la baignade. Un dernier stop à la vigie, ancien château d’eau.

Je me laisse séduire par ce panorama à 360° entre Méditerranée et Pyrénées…

J’emprunte le sentier des sous-bois : chemins cachés, dans lesquels se mêlent fraîcheur, senteurs, silence… et me dirige vers la maison du Directeur (maintenant maison d’accueil, abritant régulièrement des expositions).

Paulilles, à la rencontre d’Aline…

Oubliées la friche, les ruines… Le site classé de l’anse de Paulilles s’est inventé une nouvelle vie !

Crédits photo : Nicolas Castets – Spad Drone et ADT Pyrénées-Orientales

Infos pratiques pour l’organisation de votre séjour :

Bureau d’information Touristique de Port-Vendres

Site classé de l’Anse de Paulilles

Quelques idées d’activités et de visites :

Stand Up Padlle : Paddeling Paradise, Paulilles

Dégustation de vins au Clos de Paulilles

Avis Tripadvisor

Beatrice vignette+ d'infos sur Béa




Absolument Nature, Argelès-Sur-Mer

Nature en bord de mer, si authentique !

Une vision complètement Nature, Authentique ! A travers mon 7D  Canon, vous allez découvrir  ma Méditerranée, mes Pyrénées-Orientales, mes  lieux préférés…

Je vous embarque sur la côte sablonneuse des Pyrénées-Orientales. Focus sur  Argelès-Sur Mer !

#montagnesurmer

Préparez lunettes de soleil, crème solaire, maillot, serviette…

Je vous emmène, loin des plages bondées du front de mer.  Vous allez découvrir le côté sauvage, nature…  d’Argelès-Sur-Mer.

Oui, Argelès est absolument Nature, tant de lieux à découvrir s’offrent à vous. Aujourd’hui, je mets en avant deux d’entre eux : le Racou et la réserve naturelle nationale du Mas Larrieu.

Je vous propose de lâcher prise, de faire corps avec la nature et de laisser ce sentiment de bien-être vous envahir…

Le Racou, c’est un véritable  état d’esprit, complétement  nature, ressourçant, dépaysant… 

Le Recoin en catalan !

Le Racou, c’est une ambiance familiale, incroyablement rétro, d’un autre temps, intensément nature.

Niché au pied de la côte rocheuse, typique et atypique…  A l’origine, il n’y avait que quelques cabines en bois destinées à accueillir les baigneurs. Les premières maisons sont apparues dans les années 30.

Un  lieu préservé totalement unique, un  petit coin de paradis où la Méditerranée et les Pyrénées ne font qu’un.

Un petit bijou au bout du monde

Plus qu’une  plage, c’est un ancien village de pêcheurs,  posé directement sur le sable avec sa propre atmosphère, ses maisons aux couleurs éclatantes, ses allées de sable ombragées par sa végétation méditerranéenne aux milles nuances : vert, jaune , rouge, rose, bleu… La nature est omniprésente.

Déjeuner, prendre un verre sur les terrasses des cafés ou des restaurants, se balader dans les ruelles où se mélangent boutiques, épiceries … De purs moments de bonheur !

Une plage à dimension humaine ! Elle a une âme. L’eau y est transparente et permet de profiter des fonds marins. Palmes, masques et tubas sont des accessoires indispensables.

Un moment, une histoire, du Racou au Mas Larrieu

La réserve naturelle nationale du Mas Larrieu.

Entre eau douce et eau salée.

Un petit peu d’histoire ? Créée en 1984, elle s’étend sur  environ 160 hectares au nord d’Argelès-sur-Mer (embouchure du Tech).

De  nombreux chemins pédestres mènent à la réserve. Vous avez également la possibilité d’y accéder en voiture. Comptez une dizaine de minutes du parking à la plage.

Vous  emprunterez un petit chemin en pleine nature, situé  au milieu d’une zone naturelle protégée  offrant un décor sauvage et une végétation variée représentative de l’écosystème d’une embouchure de rivière (le Tech)  et de la  Méditerranée.

Au bout de ce chemin, une plage authentique, sauvage.

Face à vous l’horizon azur où Méditerranée et ciel s’unissent… Autour de vous les Pyrénées, les Albères se dressent en montagnes protectrices de ce  lieu unique,  calme, bouleversant…

Un panorama divin, exceptionnel, un havre de paix.

Un lieu convivial, chaleureux, à découvrir en couple, en famille ou entre amis.

Les balades au lever du soleil  ou en soirée sont sublimes !

Cet endroit est le symbole même de la Nature. Alors ne soyez pas surpris, la plage accueille également des naturistes. Maillot ou sans maillot, est-ce vraiment si important….

Dans cette nature argelésienne, les parfums, les couleurs, les sons s’unissent….

Infos pratique

L’organisation de votre séjour : Office de Tourisme d’Argelès-sur-Mer

Avis Tripadvisor

Beatrice vignette+ d'infos sur Béa

Voir tous les articles écrits par 




Kayak dans la baie de Paulilles

J’ai découvert le kayak dans la baie de Paulilles

L’anse de Paulilles à Port-Vendres, la plus délicieuse, la plus romantique et la plus merveilleuse de la Côte Vermeille

Baie de Paulilles, plage Bernardi

(66) Pyrénées-Orientales : Baie de Paulilles vue du ciel © Hédelin F.

C’est l’été !! Début juillet, pas trop de touristes… pas de vent… un temps idéal… un site magnifique…

Oui, mais un petit challenge… jamais fait de kayak… toujours vu mais jamais dessus !! Une première pour moi !!

Pourtant j’en avais très envie et depuis fort longtemps… Chaque été, je les voyais passer devant la crique de l’Ouille !!!

Oui, c’est moi qui prend la photo !! en mode farniente à l’ouille !

Et puis… un jour, une opportunité, et oui, une sortie entre amis… Allez je dis oui ! Je me lance…

Kayak, vu de la plage de l'Ouille

Kayak, vu de la plage de l’Ouille

Je vais faire ma première balade en kayak et à Paulilles !!!

 

J’y crois pas… Mon ami de toujours, Louis, devient mon moniteur !!

Préparation du matériel : un kayak, une pagaie double, un gilet de sauvetage, un maillot de bain et des lunettes de soleil !!! et les premiers gestes : position dans le kayak et maniement de la pagaie !

Assise dans le kayak avec les jambes allongées devant, me voilà prête mais pas très à l’aise… vais-je y arriver ?

Heureusement que Louis est très patient, et plein d’humour… pour désamorcer mon stress…

Ça y est ! C’est parti !!

 

C’est super agréable !! Glisser dans ce cadre là… Je me régale…Mais au bout d’un moment, je commence à faiblir… Mes petits bras se fatiguent… Aïe ! Où sont mes muscles ?? Pffttt

On revient ‘poc a poc’ comme on dit ici !!

Après l’effort, le réconfort… Un pique-nique sympa à l’ombre des pins.

 

Pique-nique à Paulilles

Pique-nique à Paulilles

Une pause pique-nique bien méritée !! Je n’ai plus de bras… mais l’appétit y est !! Un petit apéro pour fêter ça ?? Muscat de Rivesaltes tout droit sorti de la glacière et ‘fuet’ ! Suivi d’une belle tortilla, abricots du Roussillon et quelques rousquilles avec le café !!

C’est une belle journée, une belle expérience…

J’ai adoré ! A refaire sans hésiter !!

Pour l’organisation de votre séjour :

Informations touristiques :

Office du Tourisme Intercommunal Pyrénées MéditerranéeBureau d’Information Touristique de Port-Vendres

Maison du Site de Paulilles – Tél. 04 68 95 23 40

Pour louer votre kayak de mer à Paulilles :

Blue Bear

Tous les prestataires de kayak de mer :

Kayak de mer Pyrénées-Orientales

+ d'infos sur Véro

Voir tous les articles écrits par 




L’Hermione, en vedette américaine

Une étoile en Méditerranée

En arrivant à Port-Vendres, dans les Pyrénées-Orientales, sous un ciel limpide pour voir la frégate l’Hermione, j’étais loin d’imaginer l’engouement suscité par la venue de cette réplique d’un bateau du XVIIIème siècle. Les visiteurs semblent avoir afflué vers la cité comme en plein été et le succès va s’amplifier au fil des heures.

Des gabiers sous le ciel catalan

Au pied de l’échelle qui mène à bord du navire, il faut patienter car tous ne pourront pas monter, pas plus de 80 personnes sur le pont, nous disent les gabiers, matelots tous volontaires.

Alors à bord, les représentants des collectivités qui ont contribué au financement de ce projet, le sous-préfet et la Présidente de l’exécutif départemental, le maire qui s’entend féliciter pour avoir donné un supplément d’âme à Port-Vendres, les autorités consulaires et tous affichent une joie non dissimulée, comme si l’Hermione laissait affleurer tous les rêves d’enfant, assouvis ou enfouis.

A l’origine du projet, un groupe de passionnés de patrimoine maritime qui, après avoir restauré l’ancienne Corderie royale de Rochefort (un édifice du XVIIIème siècle tout en longueur), se sont attelés en 1997 à la reconstruction d’une réplique du trois-mâts Hermione, du nom de la frégate de guerre  affrétée en 1770 par le fringant Lafayette pour soutenir les insurgés américains luttant autour du général Washington pour s’émanciper de la tutelle de l’empire britannique.

La Frégate se saborda au large des côtes françaises en 1790, après 20 ans de bons et loyaux services.

Sa réplique, parachevée avec la collaboration de tous les corps de métiers au savoir-faire sauvegardé, fût mise à l’eau en 2012.

Avec à bord 18 canons non percés pour ne pas être considérés comme des armes, l’Hermione nouvelle version hissait les voiles et arborait le pavillon offert par la Marine Nationale pour une traversée épique de l’Atlantique. Elle rejoignait alors Yorktown, ville de la côte Est des Etats-Unis, jumelée avec Port-Vendres.

Depuis, le trois-mâts promène son élégante silhouette sur l’eau sans que son succès ne soit jamais démenti. Le formidable pouvoir d’attraction de l’Hermione (40 000 visiteurs à Port-Vendres pour le week-end) nous rappelle que la France est un pays à vocation maritime et avec une zone économique exclusive de quelques 11 millions de kilomètres carrés.

Port-Vendres, un patrimoine préservé

La venue de l’Hermione nous offre l’opportunité de visiter cette cité portuaire catalane.

Réputée pour son patrimoine historique constitué des vigies attentives que sont les redoutes militaires de Vauban, flanquée de l’obélisque en marbre rose seul monument à la gloire de Louis XVI en France, et cité de prédilection de l’artiste urbaniste-designer écossais Rennie Mackintosh, Port-Vendres se découvre aussi en arpentant l’arrière-pays, en goûtant les figues de barbarie et en savourant les paisibles soirées sur les quais.

C’est un port de pêche, de plaisance et fruitier qui vit et palpite toute l’année. Une cité qui attira de nombreux rapatriés d’Afrique du Nord dans les années 60 et qui a toujours gardé un lien privilégié avec l’autre côté de la Méditerranée.

 

Pour respirer l’air du large et faire le plein d’ions positifs, on emprunte le sentier littoral qui longe toute la Côte Vermeille et passe au pied du phare du cap Bear, une vraie référence en météo marine, pour déboucher à quelques encablures au sud, sur le site classé de l’anse de Paulilles.

L’ancienne dynamiterie fermée à la fin des années 70, a conservé la tour du haut fourneau mais a cédé la place à un espace entièrement restauré par le Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales avec un parc, un atelier de restauration de barques catalanes, un sentier de randonnée et des plages idylliques et dépaysantes, un espace sous haute protection au charme intact.

Pour organiser votre séjour :

Bureau d’information touristique de Port-Vendres

OTI Pyrénées-Méditerranée

+ d'infos sur Gloria

Voir tous les articles écrits par 




Les Pyrénées-Orientales : 365 nouvelles journées, 365 nouvelles expériences….

 Les Pyrénées-Orientales 

365 nouvelles journées, 365 nouvelles nuits, 365 nouvelles expériences….

Les Pyrénées-Orientales, là où vous avez rencontré le soleil, ressenti le bonheur d’être  ensemble, vécu  des aventures !

Pour 2018, nous vous promettons du Fun, du Glam, du Zen, de l’Aventure,  beaucoup de rires en famille, entre amis et bien-sûr de vivre des expériences incroyables dans les Pyrénées-Orientales !

Tous les blogueurs, Amandine, France, Chantal, Emmanuelle, Béatrice, Gloria, Brice et Julien vous souhaitent  une année é(P.O.)ustouflante !

Amandine, France, Julien, Béa

Chantal, Emmanuelle, Brice, Gloria

Depuis un peu plus d’un an, nous avons parcouru les Pyrénées-Orientales de la Méditerranée aux Pyrénées pour vous transmettre nos expériences, nos émotions, notre amour de cette destination où le soleil règne plus de 320 jours par an. Non, ce n’est pas une légende !

Pour vous…

  • Nous avons défié la loi de la gravité et tenté de trouver  l’équilibre sur nos planches de S.U.P, de kite
  •  Nous avons affronté la grande amie d’Eole : la Tramontane.

  • Nous nous sommes remis au sport 
  • Nous avons eu très froid mais aussi très chaud !!!

  • Nous avons gravi des montagnes.
  • Nous avons enquêté afin de résoudre des énigmes

Grâce à vous…

  • Nous  avons testé les sources d’eaux chaudes naturelles, les spas de la Méditerranée aux Pyrénées.
  • Nous avons découvert des expositions exceptionnelles :  Dali, Picasso

  • Nous avons  exploré des sites culturels empreints de cette histoire catalane si intense.
  • Nous avons participé à des concerts dans des lieux magiques.

Nous avons rencontré des personnes passionnées et passionnantes. 

Nous ne sommes pas de grands sportifs, ni de grands historiens… 

Nous sommes comme vous !

Nous aimons apprendre, visiter, découvrir, bouger, manger, déguster, rencontrer, rire  et surtout partager !  Notre plaisir est  de  vous faire vivre simplement des  expériences uniques  dans les Pyrénées-Orientales  que nous chérissons et  connaissons parfaitement.

Ici, la terre, la mer et le ciel se laissent regarder, écouter, goûter, toucher, sentir…

Nous ne trichons pas, nous vivons les Pyrénées-Orientales. 

2018, nous sommes prêts  à vivre de nouvelles aventures et à les partager avec vous !

Alors à très bientôt.

Beatrice vignette+ d'infos sur Béa

Voir tous les articles écrits par 




Collioure, Pyrénées-Orientales

United colors of Collioure et Paulilles !

Un parfum solaire aux notes multicolores…

Je vous emmène  au royaume de la lumière et des couleurs… Une escapade en Méditerranée : Collioure, Paulilles. C’est une belle invitation au voyage, à la contemplation…

A travers mon 7D  Canon, vous allez découvrir  ma Méditerranée, mes Pyrénées-Orientales, mes  lieux préférés…

Une alternance de plages de sable fin, de dunes et de criques sauvages… Du galet au sable qui glisse entre vos doigts, une Méditerranée toute en nuances, passant du vert au turquoise. La caresse du soleil sublimera votre teint et bercera vos siestes sous les pins parasols…

Ah, les vacances d’été ! On les attend  toute l’année avec impatience ! C’est le moment de décompresser, de profiter de la famille, des amis…

Partir à la découverte d’une destination et  vivre de grandes aventures… 

Aujourd’hui, découverte haute en couleur de Collioure et Paulilles ! Farniente, explorations, baignades, balades, rencontres…  Bref,  le programme est idéal pour s’éclater !

Collioure : dans chaque couleur, il y a la lumière…

Embarquement immédiat ! 

Mettez vos lunettes de soleil, top départ pour Collioure.

Ce village typiquement catalan est inondé de soleil, il irradie….

La couleur est incroyablement intense, lumineuse. Matisse disait que : 
La couleur surtout et peut-être plus encore que le dessin est une libération.

Collioure est le berceau du Fauvisme. Ruelles typiques couvertes de fleurs, maisons  multicolores… Une explosion de couleurs : rose, fauve, ocre, vert, rouge, bleu…. Je me laisse toujours charmer par son port et ses barques catalanes, ses plages  de galets, au cœur du village ! Un savant mélange des eaux de la Méditerranée et des roches pyrénéennes.

Paulilles ou le passé recomposé…

On quitte Collioure, cap sur l’anse de Paulilles : suivre Port-Vendres, Banyuls Sur-Mer. Certes sinueuse mais superbe, la route épouse chaque  ligne de la côte rocheuse, entourée par le vignoble et la mer… Cette vue est incroyable… Vous allez surplomber l’anse de Paulilles. Je vous le dit d’ores et déjà, vous aurez le souffle coupé par tant de beauté !

C’est un site classé, préservé, le plus magique du littoral des Pyrénées-Orientales, un panorama  é(PO)ustouflant….  Aux pieds du massif des Albères, une eau transparente… Vous aurez l’impression d’être au bout du monde. Impossible de ne pas visiter le site de l’ancienne dynamiterie Nobel. J’ai suivi le guide dont les grands parents vivaient et travaillaient sur place. A l’époque, c’était un village. J’ai eu l’impression de changer d’époque !

Pour l’organisation de votre séjour  : Office de Tourisme de Collioure

Collioure

  • Le Chemin du Fauvisme : incontournable ! Vous marcherez sur les pas de Matisse et Derain…
  • A déguster : Les anchois Roques et Desclaux

 Paulilles 

Le Site Classé : l’Anse de Paulilles avec son ancienne usine de dynamite et l’atelier de rénovation des barques catalanes.

Beatrice vignette+ d'infos sur Béa

Voir tous les articles écrits par 




Pyrénées-Orientales, Plage, Paréo et Monoï !

Plage, Paréo, Monoï & Pyrénées-Orientales : ces mots évoquent déjà votre voyage… 

En mode détente : plage, paréo, monoï et baraquette… J’adoooore !!! Dans les Pyrénées-Orientales, nous ne parlons pas de club de plage ou de paillote, mais de baraquette…  Décor : bois flotté,  bohême,  idéal pour la relaxation et la contemplation. Ce que j’apprécie le plus : être allongée dans un transat face à cette Méditerranée en attendant l’heure du déjeuner…

plage de sable fin des Pyrénées-Orientales

A travers mon 7D Canon, vous allez découvrir ma Méditerranée, mes Pyrénées-Orientales, mes lieux préférés…

Préparez lunettes de soleil, crème solaire, maillot, serviette et bien sûr paréo… Je vous embarque sur la côte sableuse des Pyrénées-Orientales.

  • 320 jours de soleil par an
  • Des kilomètres de plages de sable fin
  • Une Méditerranée d’un bleu azur
  • Une eau à 24°
  • Une température extérieure de 32°
  • Les Pyrénées, au loin mais toujours à portée de vue
  • Unique au monde : nos baraquettes

Focus sur Torreilles & Barcarès… 2 univers surprenants

Les plages de sable fin & les baraquettes irrésistibles…

Niché au cœur des Pyrénées-Orientales, Torreilles est pour tous ceux qui l’ont découvert un « p’tit coin de paradis ». Je vous l’avoue, le mien aussi !

Quand vous arriverez à Torreilles, vous serez surpris par le panneau de Bienvenue : fond bleu, un rond-point dessiné en blanc et cette inscription inattendue : « Attention, vous allez tomber amoureux ! ». Cela sera certainement le cas. Torreilles est une plage sauvage, paisible, de rêve avec des restaurants de plage paradisiaques. Un régal pour les yeux et l’esprit, une plage sans immeubles. 

Je vous conseille la balade au Bourdigou : c’est un lieu unique, classé et protégé. Cette partie de Torreilles est souvent nommée la “Petite Camargue”, splendide !Happy Board

Barcarès ou un navire sur la plage

Magnifique navire marchand échoué il y a presque 50 ans sur la plage et qui est devenu l’emblème du Barcarès. Etonnant, cette plage avec sa grande roue, son paquebot, ses totems…

Barcarès est une station des Pyrénées-Orientales où les extrêmes s’attirent… Contraste des immeubles sur fond de nature sauvage… Et pourtant, quand vous serez installé sur cette plage, s’offrira à vous l’immensité de la Méditerranée et sur votre droite,  la chaîne des Pyrénées terminant sa course par un dernier plongeon dans la mer. Barcarès propose une multitude de visages.

Immanquable,  le stop au téléski nautique

  • Un lieu privilégié pour les amateurs de sports de glisse. C’est un site de rêve, classé et préservé situé en plein  cœur du Parc naturel marin du golfe du Lion.
  • Une vue imprenable sur l’étang de Salses.
  • Des sensations de glisse immédiates.

Soleil, douceur de vivre, soirée à rallonge, détente, bonheur des Pyrénées-Orientales…. 

“Sur la plage, les yeux fermés, sous la caresse du soleil, comme on se rappelle bien.  Comme on se glisse magiquement dans le souvenir. Dans ce bonheur.”Marie Sizun

Pour l’organisation de votre séjour : 

 • Office de Tourisme de Barcarès • Office de Tourisme de Torreilles

Une sortie téléski-nautique au Barcarès, Parc des Dosses : contacter Matthieu , les avis tripadvisor

Les baraquettes des Pyrénées-Orientales sur le site web : www.tourisme-pyreneesorientales.com

Beatrice vignette+ d'infos sur Béa

Voir tous les articles écrits par 




Plongée sous-marine, le jour où j’ai rencontré l’hippocampe de la Moulade….

Immersion dans un petit paradis !

Cet été, vous n’aurez pas besoin d’aller au bout du monde pour plonger. Les Pyrénées-Orientales  regorgent  de sites  de plongée sous-marine exceptionnels situés dans le 1er Parc Naturel Marin de Méditerranée.  Embarquement  immédiat pour  le spot mythique de la Moulade à Collioure, pour une plongée sous-marine  organisée par le centre de plongée  “Aquatile Plongée” : une  petite pépite sur le port d’Argelès !  Un style, une bonne humeur, un professionnalisme…

A nous la grande aventure,  destination Collioure, la Moulade !

Port Argelès sur Mer Plongée sous-Marine Pyrénées-Orientales

8.30 : la bande de joyeux plongeurs est accueillie par Karine et François.

Notre  spot de plongée sous-marine sera la Moulade à Collioure !

Nous nous équipons à notre rythme sous le regard parfois inquisiteur de François… Son œil  nous observant par-dessus la monture de ses lunettes, nous laisse tout à coup penser que nous avons peut-être oublié un détail. Nous nous concentrons !

  • contrôle de sécu pré-plongée : ok
  • feuille de route : ok
  • matos installés et plongeurs embarqués !
  • briefing de Karine façon hôtesse de l’air, sa marque de fabrique irrésistible : moment à vivre, une alliance rare du sérieux et de la détente.

A peine sortis du port, la vue est magnifique, les Pyrénées semblent couler dans la Méditerranée.Happy Board
Argelès Plage
Argelès Sur Mer le Racou
côte rocheuse Pyrénées-Orientales Plongée sous-Marine Pyrénées-Orientales
C’est ici le début de la Côte Vermeille bien que les Albères soient plus vertes que vermeilles à cette saison. A peine cinq minutes de navigation et nous voici déjà arrivés sous le fort de Collioure.

Briefing du spot par François qui donne une envie imminente de s’immerger.

Je fais le signe ok à Karine mon binôme sur cette plongée sous-marine. Petite bascule arrière, nous nous laissons glisser le long du dispositif d’amarrage… J’adore ce moment, je me coupe enfin de la vie quotidienne et me retrouve en apesanteur… Une sensation  qui ne se décrit pas mais qui se vit…

Dès les premiers mètres, nous croisons un bébé poulpe et quelques dizaines de petites [su_tooltip style="light" position="east" shadow="yes" rounded="yes" content="Molusque, un nudibranche de la famille des flabillinidés"]flabellines[/su_tooltip].

A 6 mètres de profondeur, nous ouvrons les yeux à la recherche d’hippocampes cachés dans les algues, les coquins, il faut les trouver… La chance est avec nous ! Karine en voit un et me fait signe.

Clic clac kodak l’hippocampe est immortalisé 

Dans cette plongée sous-marine, nous observons : étoiles de mer, oursins et déjà quelques éponges verongia ensoleillent le décor. A peine plus bas, entre 7 et 9 mètres, quelques petites grottes abritent congres, murènes, apogons et crevettes. Nous les laissons sur notre épaule droite pour aller à la rencontre d’une dizaine de petits labres.

Nous filons jusqu’à 16 mètres de profondeur pour découvrir un coralligène fantastique qui cache quelques langoustes

Karine en profite pour faire quelques photos de tous les nudibranches qui se régalent, ici des hydraires.

Au retour, nous entrons à 12 mètres dans la plus belle faille de Méditerranée qui semble avoir été creusée mécaniquement.

Du jaune, du mauve, du brun, du rose, de l’orange… Toutes les éponges se sont données rendez-vous ici ! Familles de Doris dalmatiens en plein festin pour notre plus grand bonheur.

Nous sortons de la faille pour emprunter le toboggan que l’on trouve sur notre épaule gauche à 9 mètres et là, surprise…

Un grand banc de barracudas nous accueille pour nous accompagner au bateau !

Dans la zone des 5 mètres, 3 minutes, notre palier de sécurité est amorcé. Karine en profite pour me tirer le portrait. Une fin de plongée sous-marine divine avec ces poissons fabuleux.

A peine sortis de l’eau, nous savons que cette plongée mérite d’être refaite. Il faudra revenir ! Pour l’heure, nous profitons d’un petit thé au caramel et ses croquants avant de rejoindre Port-Argelès. De retour au centre, nous rinçons notre matériel dans les bacs prévus à cet effet. Pas question de rincer sous l’eau vive du tuyau, chez Aquatile tout le monde est respectueux de l’environnement. Petite douche chaude, validation rituelle :

75 minutes de plongée, 17 mètres de profondeur, le tampon s’écrase sur mon carnet de plongée sous-marine pour encrer le papier et ancrer le souvenir de cette plongée, un pur bonheur !

L’heure est venue de ranger notre matériel jusqu’à la prochaine fois qu’on n’espère pas trop lointaine.

Définitivement, la plongée sous-marine me fait un bien fou. Plonger me procure détente et plaisir. Je repars avec des images sous-marines plein la tête, nous avons une biodiversité extraordinaire dans notre Parc naturel marin du golfe du Lion.

Karine et François, d’Aquatile plongée, deux personnes passionnées par la plongée sous-marine, très sensibles à la protection des fonds sous-marins.  Ils sont professionnels, attentionnés,  plein d’humour.  Un binôme  souriant, attentif qui vous prendra en  charge du début jusqu’à la fin. Si vous êtes accompagné par l’un d’eux, vous découvrirez la richesse de la faune et de la flore  subaquatiques des Pyrénées-Orientales !!!

Pour l’organisation de votre séjour 

Office de tourisme d’Argelès-Sur-Mer

Votre plongée sur le site de la Moulade

Aquatile plongée, Argelès-Sur-Mer

Les avis tripadvisor

Beatrice vignette+ d'infos sur Béa

Voir tous les articles écrits par 




Plongée sous glace, un voyage hors du commun…

Passez un hiver givré, plongez sous la glace !

Je vous emmène dans un voyage subaquatique extraordinaire : une plongée sous glace, au lac de Balcère, Les Angles à 1 780 m d’altitude. Une plongée unique dans le Capcir. Explorons ensemble un autre monde, celui du silence. C’est dans les Pyrénées-Orientales où vous profiterez des lacs pour aller non sur, mais sous l’eau, pour découvrir la plongée sous glace !

La plongée sous glace, c’est voir danser les bulles le long de la glace, jusqu’à s’évanouir… un spectacle magique.

7h du mat (eh oui, la plongée est un monde où l’on se lève tôt, clairement trop tôt pour moi…), départ pour le lac de Balcère, un cadre magique et sauvage, bordé de forêts de pins, dans un écrin de neige. Une pure sensation de liberté !

Pause-café en station. Conditions optimales : soleil, 12° C en extérieur, pas de vent. C’est cooooool ! Sous la glace, il fera 2°C. Bref, les petits bonheurs des Pyrénées et de son climat méditerranéen.

9h00 : une bonne demi-heure de marche sur une piste damée pour rejoindre Maïté et Gilles, nos moniteurs du centre Cap Cerbère, déjà sur place pour nous accueillir pour notre première plongée sous glace. Cette randonnée au milieu de ces sapins majestueux, certes un peu sportive, est annonciatrice d’un moment exceptionnel.

9h30 : breafing comme dans toutes plongées. Tout y passe : consignes de sécu, inspection du matos, calage sur les signes sous l’eau… mieux vaut bien écouter. Sous la glace, un seul trou : pas d’autres possibilités de sortie. Maïté sera notre monitrice.

10h15 : l’heure où le temps s’est arrêté… pour laisser la place à une succession de sensations, une variation de paysages insolites.

Je souffle un bon coup, la pression monte un peu pour cette initiation à la plongée sous glace. Finalement, les automatismes prennent le dessus, vêtements chauds et grosse paire de chaussettes sont enfilés sous la combi étanche, masque et palmes à la main : direction le point d’immersion !

Gilles finit de creuser le trou. Le spot ou plutôt le carré découpé dans la glace du lac : il est petit, à peine le passage pour une personne… comment dire… cela prête à réfléchir.

“Ne serais-je pas un peu inconsciente ??!!!”Happy Board

Maïté est la première à disparaître sous l’épaisseur de glace, suivie de près par Benoît qui fait son baptême de plongée. Ils sont reliés en permanence à la surface par un fil d’Ariane tenu par Gilles.
En remontant, Benoît est détendu, souriant et conquis par la plongée. Ses premiers mots : « Juste sous la glace, on dirait qu’il y a une couche de mercure : ce sont en fait des bulles d’air qui frôlent la surface… la glace change de couleur selon la lumière, d’une beauté sans nom.

J’ai eu la sensation d’explorer un nouveau monde, silencieux et mystérieux. 
C’est mon tour ! Gilles m’équipe afin de ne pas m’essouffler et accélérer mon rythme cardiaque. Nous sommes quand même à plus de 1 700 m d’altitude.

Bien sûr au départ, petite appréhension vite dissipée après les explications de Maïté. Nous nous immergeons. Je pensais avoir froid, en fait non. Nous sommes bien équipées, la difficulté est surtout de s’habituer à cette combi étanche : grande première pour moi.

“Très vite, je suis fascinée par la beauté des nuances de la lumière qui traverse la glace. C’est vraiment un spectacle à voir, à seulement 5 mètres de profondeur.”

Happy Board

Pas de petits poissons ou de coraux, mais plutôt un ballet de bulles… Au niveau de la sortie, le soleil entre. Je vois les rayons.
Plonger sous la glace, c’est oublier le temps.

Notre aventure en images !

Tentez l’aventure avec les centres de plongée :

Plongée Cap Cerbère et Le Poulpe, Barcarès

Infos pratiques 

Pour organiser votre séjour dans les Pyrénées et surtout pour vivre une nouvelle aventure :

Office de Tourisme Les AnglesCommunauté de communes Pyrénées Catalanes – Communauté de communes Pyrénées-Cerdagne

Beatrice vignette+ d'infos sur Béa




Un bananier sous l’eau…

A la découverte de nos âmes endormies 

Ma première plongée épave… C’est ce matin ! J’ai choisi le navire Alice Robert plus communément appelé « le bananier », immergé à 47 mètres de profondeur, au large de Saint-Cyprien. Mon niveau Rescue, Deep diver me permettra d’aller qu’à 40m.

Petite présentation de la palanquée 

André, dit Dédé, mon binôme et mentor, niveau 4, initiateur.

Claude Michaud, MF1, photographe et cadreur professionnel notamment pour le National Geographic, entre autres… Les photos vont être au top.

Richard, niveau 2 mais qui sera le pilote du bateau et à la sécu surface.

Départ du port de Saint-Cyprien… la mer est calme, le temps est au beau fixe !

Un brin d’histoire

Le cargo « Alice Robert » est une épave mythique pour tous les plongeurs des Pyrénées-Orientales !

Construit en 1934, il n’aura navigué que dix ans. Cet ancien cargo fruitier français est réquisitionné par les Allemands, armé et affecté au transport de troupes. Le 2 juin 1944, le sous-marin britannique HMS ULTOR l’envoie par le fond. Les pertes en vies humaines furent importantes car l’Alice Robert venait d’embarquer un grand nombre de soldats à Port-Vendres.

Nous sommes parés pour vivre cette belle aventure !

André sera mon binôme, il m’accompagnera dans cette expérience inédite et Claude immortalisera cet instant magique… Lors du trajet en bateau, il m’explique le déroulé de notre plongée : une bouée sera placée en surface pour indiquer la position de l’épave sous l’eau. Bref, on commence le breafing, on fait un point sur les consignes de sécurité… Je suis impatiente, l’excitation est à son comble. J’avoue, j’ai un peu peur… Quand même, nous allons descendre jusqu’à 40m… Tel est mon état d’esprit quand je me mets à l’eau. J’ai toute confiance en André et Claude, nous nous connaissons très bien et avons l’habitude de plonger ensemble…

Que l’immersion commence ! Bascule arrière,  la descente est amorcée  

P907008624m de profondeur, je vois apparaître le mat qui se découvre dans un jeu d’ombre et de lumière. On continue notre descente le long du mat et je fais signe à mon Binôme que tout va bien, 40m… malgré une visibilité réduite, on distingue la mitrailleuse, canon levé vers la surface. Le spectacle est magique, limite irréel… Peut-être que je narcose un peu… Pourtant l’arrivée d’un poisson lune me confirme que tout va bien, tout est bien réel. Il tourne autour de nous et puis reprend son chemin.

André me signe « fin de la plongée ». Eh oui, déjà 15 mm passées dans une atmosphère magique à côtoyer l’âme de cet ancien navire de marchandise… Avec un peu de regret, nous attaquons la remontée dans le grand bleu.

15 minutes, cela peut vous paraître très court comme temps mais nous restons dans les courbes de sécurité des tables de plongées (elles sont utilisées par les plongeurs afin de gérer leur remontée en surface tout en permettant à leur organisme d’éliminer l’azote emmagasiné au long de la plongée)… J’ai des images plein les yeux !

Vous quitterez une réalité pour accéder à un univers où le temps s’est brutalement arrêté

C’est la plongée la plus poignante que j’ai faite… Plonger sur une épave est une expérience troublante, un moment d’une intense émotion.

 

Pour l’organisation de votre séjour :

Office de tourisme de Saint-CyprienOffice de tourisme d’Argelès-Sur-Mer Office de tourisme de Collioure

Office de toursime de Port-VendresOffice de tourisme de Cerbère

Pour l’organisation de votre plongée :

Je vous invite à surfer sur notre page plongée de notre site web www.tourisme-pyreneesorientales.com, vous pourrez choisir votre centre de plongée en fonction de vos envies.

 

Beatrice vignette+ d'infos sur Béa

Voir tous les articles écrits par 




Forteresse Salses

Rois, reines, sirènes et bikinis

Le jour où j’ai décidé de partir à la conquête d’un vrai trésor …

Il ne s’agit pas d’une forteresse traditionnelle. Nichée sur le sommet d’une colline, celle de Salses-le-Château est bien plus discrète en apparence… En effet, son architecte Francisco Ramiro Lopez, qualifié de génie par Vauban, l’a faite enterrer sur sa demi-hauteur. Cela, fait d’elle la première forteresse adaptée au boulet métallique. Une grande innovation !

Mais ce qui m’a bluffée, n’est certainement pas ce à quoi vous vous attendez !

Ce ne sont pas ses murs qui peuvent atteindre 12 mètres de large, ses 2 km de galeries, ses 400 points de tirs, ses tours et courtines… non ce qui m’a bluffée, c’est le temps qu’il a fallu pour la construire : 7 ans de 1496 à 1503 ! Alors laissez-moi vous dire que quand je vois le temps qu’il a fallu pour construire ma maison (plus d’un an pour 120 m²), je me pose des questions…

La forteresse était qualifiée de « bunker », il s’agissait d’une vraie prouesse dans le domaine de l’innovation, son architecture était intimement liée aux forteresses mauresques.

Certains disaient qu’il s’agissait du chantier du siècle ! Que ce soit en terme de coût, Isabelle de Castille aurait versé 20% du trésor de Castille pour la financer, qu’en terme d’aménagement.

Tout avait été pensé, réfléchi, mesuré.

Et pour preuve, la chambre des Vannes permettait la distribution de l’eau dans tout le rez-de-chaussée, elle jouxtait la boulangerie où le four chauffait toute la journée. Celle-ci se transformait alors en salle de bains et parfois même en hammam !

Pour finir, j’ai pu  accéder au chemin de ronde tout juste ouvert au public. Et quel spectacle ! Un vrai tableau, une vue à 360° : l’étang de Salses, les Corbières et le mont Canigou… Quel privilège !

En quittant la forteresse de Salses, et son magnifique panorama, j’ai comme un goût d’inachevé. Ma journée doit se terminer comme elle a commencé, en apothéose ! De plus, nous sommes le 2 juillet, l’été est bien au rendez-vous, le soleil est au zénith. Hors de question de ne pas passer voir notre chère Méditerranée…

Me voilà partie vers Le Barcarès et son célèbre Lydia seul paquebot ensablé au monde. En passant devant ce bateau, je retrouve mes 20 ans : en fermant les yeux je pourrais presque entendre les tubes de ma jeunesse. C’était la discothèque du moment et croyez-moi, des cœurs ont chaviré !

A proximité immédiate, une façade bleue et blanche avec écrit  “Lap’s”. Une invitation à la détente où pendant un « laps » de temps, vous aurez l’impression d’être au bon endroit, au bon moment.

Sable doré

 

 Mer d’huile

 

Serviette et maillot

 

Livre

 

Je suis prête…!

Après ce moment de détente, me voilà repartie vers Torreilles par un chemin piéton qui mène directement à la grande bleue. Ça y est ! Je l’aperçois la cabane de Robinson Crusoé. Robinson est là, assis sur sa chaise, le temps semble être suspendu. Un doux méli-mélo d’objets posés ici et là. Je scrute tout et me rends compte que tout est à sa place…

La journée se termine, il est temps de retourner à Perpignan. Encore une fois, les Pyrénées-Orientales ont tenu leurs promesses…

Pour l’organisation de votre séjour :

Forteresse de Salses  ⋅  Office de Tourisme de Port Barcarès  ⋅  Office de Tourisme de Torreilles

+ d'infos sur Amandine

Voir tous les articles écrits par 




Get up, Stand Up. Stand Up Paddle for your …

VisitPO.fr en mode paddle….

Le Stand Up Paddle, retour aux origines… Il est l’ancêtre du surf, né à Hawaï dans les années 60, assez vite abandonné pour le surf. Il redevient à mode en 2000 ! Dans les Pyrénées-Orientales le SUP se pratique de la rivière à la Méditerranée…

Cette fois-ci, je suis accompagnée ! Que l’aventure commence avec France…

Répartition des activités :

  • France testera le Stand Up Paddle en rivière, au départ du Bocal du Tech pour une arrivée à la plage,  dans la réserve naturelle du Mas Larrieu à Argelès-Sur-Mer et bien sûr, je passe en mode photographe.

Je testerai  le paddle en mer, plage Bernadi, à l’anse de Paulilles : les rôles s’inversent…

C’est une première pour nous deux,  nous sommes impatientes de découvrir  ces nouvelles sensations de glisse !

Un paddle, un lieu paradisiaque… que le test commence !

14h, rendez-vous avec Gilles de Paddling Paradise, à la Plage Bernardi, à Paulilles.

Une carte postale… Le soleil brille, la température est de 30° degrés, l’eau limpide avec des nuances de bleu et de turquoise. C’est sublime, quel terrain de jeu incroyable pour notre initiation. Que de belles conditions !

Fortes de notre expérience paddle en rivière de la matinée… descentes de petits rapides…  Nous sommes à fond. Gilles nous explique la différence entre  les 2 pratiques : planche avec un aileron supplémentaire, leash à la cheville, positions….

 L’idée de cette expérience est de s’initier à la vitesse et à la glisse.

 Quelques astuces :

  • Le réglage de la pagaie : c’est faire le requin ! Il suffit d’aligner la pagaie le long de son corps jusqu’à la main en mode aileron de requin. Eh oui, vous aurez exactement la  bonne longueur. Savoir régler la taille de sa pagaie en SUP est indispensable. Elle joue un rôle important.
  • La position: si vous voulez être cool et avoir une bonne stabilité, placez-vous au milieu, au niveau de la poignée, déverrouillez les genoux en regardant devant vous.  Pour augmenter  l’efficacité lors des manœuvres et virages, reculez un peu sur la planche, tout en regardant où vous voulez aller.

Tout est une question de position….

Plus vous vous  positionnez à l’arrière, plus vous prendrez de la vitesse…

Gilles me montre et j’exécute…  

Pour garder sa stabilité et éviter la chute, bien regarder  l’horizon et non la planche… sinon,  « Plouf » ! Il  m’apprend à tourner pour avoir encore plus de vitesse, d’équilibre et de sensations… C’est à ce moment précis qu’une succession de chutes, de figures, enfin d’essais de figures, s’enchaînent sous le regard bienveillant de Gilles.  Enfin, j’arrive à lever le bout de la planche.

Yes, trop top !

Une sensation de liberté immense m’envahit…

Comme le kite, le stand up paddle surf est un style de vie que j’affectionne !  On trouve les mêmes émotions.  Cette montée d’adrénaline qui vous fait oublier le quotidien. Glisser sur l’eau, c’est juste du bonheur à l’état pur.  Cette impression d’être en parfaite harmonie avec la nature,  les éléments…

Trop fun ! A deux, c’est encore mieux…Happy Board

Et bientôt… je pourrai être comme eux !!!

 

Fin de session… je suis au paradis. Je me sens légère, remplie d’énergie…  Les sensations sont immédiates. C’est ludique, fun, sexy, branché…  1h de paddle est aussi efficace qu’un cours de fitness. Mon choix est vite fait 😉

Je  profite de cette pause, pour demander à Gilles ce qu’il aime dans le SUP.

C’est comme un peintre qui s’exprime sur une toile. Même si c’est éphémère, c’est être en interaction avec la nature, c’est piocher dans sa “palette” de figures pour être le plus en adéquation avec la vague dans le but de se procurer les meilleures sensations de glisse, d’adrénaline. C’est comme le motard dans son virage, aller à la limite du danger tout en contrôlant les événements. C’est pour cette raison que je préfère les peintres impressionnistes 🙂 – C’est qui le plus fort ?… La Mer ! » Gilles, Paddling Paradise

Verdict ? Le stand up paddle est entré dans ma vie ! Du plaisir, des rires et de  l’évasion assurés !

Paddling Paradise, Paulilles

Marion & Gilles : 07 82 52 52 11  –  Facebook : Paddling Paradise Paulilles –  paddlingparadise@gmail.com  –  paddlingparadise.fr

Pour votre matériel

Redwood Paddle –  redwoodpaddle.com

Redwoodpaddle fabricant de Stand Up Paddle, installé à Perpignan. Une large gamme de planches, pagaies et accessoires dédiés à la pratique du SUP, vous est proposée.

Vous pourrez également préparer votre corps aux sports de glisse, avec Aerial Windsup Concept  – aerialwindsup.com

Pour l’organisation de votre séjour :

Office de tourisme de Port-Vendres – Office de tourisme d’Argelès Sur Mer – Office de Tourisme de Collioure

Beatrice vignette+ d'infos sur Béa

Voir tous les articles écrits par 




Stand Up Paddle en rivière: du “Tech” à la Méditerranée

C’est ma première, je pars découvrir le Stand Up Paddle en Rivière.

Le stand up paddle, une activité fun, amusante. Suivez-moi dans cette incroyable aventure, fous rires garantis, des sensations immédiates !

Le lieu : la Rivière « Tech » sur la commune d’Argeles sur Mer.

Date : Mardi 07 Juin, 9h00.

Le temps : Ensolleillé, 24°C, ressenti 22°C, rafales du Nord-Ouest 40km/h.

Le parcours : Il a plu sur les hauteurs les jours précédents, le Tech est en forme. Pour la transparence de l’eau, on reviendra une autre fois…

Fiche de présence : Pierre, notre guide, jeune homme patient, et très charmant… Béa ma collègue, qui aura la lourde tâche de prendre les clichés tout en pagayant, et moi-même, jeune femme mince, élancée…

Equipement : Une combi short noire, qui sublime mes formes (l’eau est encore un peu fraîche), des tennis et un gilet de sauvetage.

 

Oups, j’allais oublier l’essentiel: une planche de Stand up Paddle gonflable, qui permet d’amortir les chocs lors des passages rapides ou en eau peu profonde, et enfin une pagaie.

Voilà le cadre est posé, l’aventure peut commencer !

Sur les berges du fleuve, Pierre me donne quelques explications: où se positionner sur la planche et comment manipuler la pagaie.

Dans un cadre magnifique avec en toile de fond le Canigou, je me jette à l’eau et commence la descente position à genoux. Quelques mètres plus loin, je me sens en confiance et me redresse sur la planche. Hé hé facile !!!

Sensation de bien-être et de liberté garantie.

Je poursuis ma descente escortée par une libellule et accompagnée par l’orchestre symphonique des grenouilles, venues animer la rivière pour l’occasion.

Fabuleux !

Un véritable terrain de jeux

Le temps semble suspendu… Enfin presque.

Un cri vient perturber cette sérénité.Je me retourne et vois une planche naviguer toute seule. Plus haut sur la rive droite, les feuillages s’agitent.

Oups, c’est Béa… Elle a fait une mauvaise manip, est tombée à l’eau  et s’accroche comme elle peut à  la branche d’un saule pour que le courant ne l’emporte. Ayant un tempérament je l’avoue un peu moqueur, j’éclate de rire en voyant ce spectacle…

Vous voulez un cliché ?

Je n’en ai pas… Dommage hein ? 😉

En stand up  paddle la roue tourne rapidement. Occupée à m’amuser de la situation de ma collègue plutôt qu’à contrôler ma planche, je me retrouve, ni une ni deux, à mon tour à contempler les fonds troubles de la rivière. Là non plus, pas de photo, ma photographe est toujours accrochée à son saule… rieur.

Le Tech devient un terrain de jeux, où la rigolade se mêle au plaisir de la glisse.

Un rapide exploit…

Allez, concentrons-nous car un petit « rapide » nous attend. Objectif, ne pas finir dans le décor, même s’il est magnifique. Rappelons que nous sommes là pour faire du « paddle » et pas de l’accrobranche… Je suis les explications de Pierre et en toute confiance me lance dans ce défi. Je pagaie pour prendre de la vitesse, le rapide est là, sous mes pieds. Le courant fait trembler ma planche, la rive gauche  du Tech se rapproche fortement de moi et ses arbres avec…

Je continue à pagayer à gauche, à pagayer de toutes mes forces, iiihhaaa voilà le rapide passé !!!!!! Je suis fière de mon exploit !

Un exploit ? Disons le rapidement… Pierre me fait revenir à la réalité :

C’est bien les filles, on a fait 150 mètres en 50 minutes…Pierre, River Side Paddle

Ne serait-il pas un peu moqueur ?

Un cadre exceptionnel !

Nous poursuivons notre balade, dans ce cadre toujours aussi fabuleux, jonché de roseaux, de menthe sauvage, lieu de villégiature des canards, hérons, papillons et libellules…

A deux reprises une muge vient me narguer en sautant devant ma planche. J’ai besoin de m’isoler pour profiter au mieux de cette carte postale. J’active ma pagaie puis me laisse porter par le courant qui m’emmène dans un nouveau décor, celui de l’embouchure du fleuve.

Me voilà maintenant entourée de dunes. Face à moi la mer marque la ligne d’arrivée.

L’expérience touche à sa fin et c’est avec regret que je me dirige vers la berge pour retrouver la terre ferme.

Amoureux de la nature, avides de glisse, débutants ou confirmés, je vous invite à venir vivre cette expérience unique.

Un grand Merci à Pierre, pour son accueil, sa gentillesse et sa patience…

Merci Béa pour l’animation, cette faculté  à passer du Paddle à l’accrobranche… et surtout merci pour tes superbes photos.

River Side Paddle

Pierre : 06 19 95 52 03 – contact@riversidepaddle.com

Site web : http://riversidepaddle.com

Facebook : RiverSide Paddle

Pour votre matériel

Redwood Paddleredwoodpaddle.com
Redwoodpaddle fabricant de Stand up paddle, Paddle et accessoires, installé à Perpignan depuis 2007. Nous vous proposons une large gamme de planches, pagaies et accessoires dédiés à la pratique du SUP

Préparer votre corps aux sports de glisse, avec Aerial Windsup Conceptaerialwindsup.com

Pour l’organisation de votre séjour :  Office de Tourisme d’Argelès Sur MerOffice de Tourisme de Canet en Roussillon

+ d'infos sur France

Voir tous les articles écrits par 




Kitesurf, un moment de liberté intense

Pourquoi le kite ? Parce que c’est fun, sexy, sensationnel !

Je me tâte, j’y vais, j’y vais pas… Kite ou pas kite. Test ou pas test ! La glisse, je connais. Ok, je ne suis pas spécialement douée mais ça me plait, ça m’attire.

Allez, GO, je prends la voiture, direction le spot “le pont des basses” à Canet  en Roussillon à la rencontre des riders.

J’ai soif de réponses… discuter avec eux devient indispensable…. Je m’avance sur la plage.

Petite parenthèse : j’ai toujours adoré cette partie de Canet, très nature et préservée… D’un côté, la Méditerranée avec sa plage de sable fin, sur la droite, la chaîne des Pyrénées en toile de fond. De l’autre côté,  l’étang avec ses baraques de pêcheurs et bien- sûr notre montagne sacrée Le CANIGOU, emblème de tous les Catalans !
Le kitesurf demande du vent et dans les Pyrénées-Orientales ça nous connaît, le vent ! Du soleil, de la tramontane qui souffle à 40 km/h et plus… Ici, toutes les conditions sont réunies pour les riders. Toute l’année, en toutes saisons.

J’y suis, un peu intimidée… les voiles sont de sortie telles des ailes de papillons au-dessus de l’eau…
L’ambiance est cool, détendue… des rires, des empoignades… certains s’échauffent, d’autres aident à gonfler l’aile au bord de l’eau… Au fur et à mesure, je me détends. Je suis très vite fascinée par ce spectacle qui se déroule devant mes yeux : la vitesse, les sauts, les couleurs… c’est fun !

20 Kite surf BantegnyJe prends mon Canon 7D et là, je shoote, l’ambiance, les sauts… Très vite, les riders jouent le jeu, posent devant l’objectif… on rit, on s’éclate ensemble… Je fais des plans serrés sur le matos et sur eux… On sympathise, on échange… Naturellement, les questions fusent :  pourquoi le kite ? C’est difficile, non ? Combien de temps faut-il pour avoir ses premières sensations de glisse ? J’ai l’impression que le kite, c’est vraiment un état d’esprit, un mode de vie ?….

Je vous livre leurs réponses (certes un peu pêle-mêle), comme je l’ai vécu et ressenti.

Kiter : c’est être seul face à la nature, s’envoler, s’éclater, évacuer le stress, oublier son quotidien. Un moment de liberté intense.

« Quand tu navigues, tu as le large, la mer, les montagnes en champ de vision, c’est juste énorme ! »Bruno

C’est atteindre le rêve d’Icare : fendre les airs comme un oiseau… Etre sur l’eau, entendre le vent qui souffle dans les lignes, se sentir libre, être en union avec les éléments extérieurs… Bref, ça te rend tout simplement heureux. Quand tu demandes à un rider, quel est son spot préféré, il te répondra : chez lui, dans sa région avec ses potes et après les spots incontournables du monde du kite…
Eurosport, interview de Benjamin Dupont : « Tes spots préférés ?
Mon home spot “le Pont des Basses” à Canet avec tous mes potes les lagunes du Brésil, les vagues mauriciennes ».
Se sentir naviguer grâce au vent, c’est incroyable !

Le kitesurf : un état d’esprit, une philosophie de vie…

C’est une façon de vivre, de penser, de s’ouvrir aux autres, de découvrir le monde, de profiter de la vie ! Toujours au bord de la mer, souvent en tong et boardshort. Pas mal de voyages, aussi. C’est une passion, un sport de partage en pleine nature, une vraie communauté.

Les premiers réflexes du matin sont de regarder la météo et d’organiser la journée et les jours à venir. On s’informe, on téléphone aux potes qui sont sur les spots, pour prendre la température… Les riders cherchent leur petit paradis du jour où ils pourront gonfler leurs ailes et s’envoler…
Sur le spot, tout le monde échange : des conseils, des sourires, on se fait chambrer, on s’entraide, on répare… Peu importe que tu sois champion ou débutant…
A la fin de la session, on débriefe les sensations, on prend le temps, en buvant un verre. C’est sympa, simple, bref, la vie !

Au départ, le kite peut impressionner voire faire peur. Ok, gérer l’aile n’est pas facile mais très vite, les sensations sont présentes, peu à peu la pratique s’installe. Au final ce n’est que du Bonheur !

Ce sport « extrême », accessible à tous comporte cependant des risques. Le mieux est d’apprendre encadré par des professionnels. Les écoles ne manquent pas. Pour apprendre les bases et pratiquer en toute sécurité, le top, c’est de partir 1 semaine. Depuis quelques années les règles de sécurité et le matériel ont bien évolué ce qui facilite la pratique. Une fois que les règles, la direction du vent sont assimilées, les sensations sont au rendez-vous et ça, c’est magique…

Alors, n’hésitez plus, prenez votre envol, lancez-vous !

Le soleil commence à se coucher. Je n’ai pas vu le temps passer. Finalement, je ne sais toujours pas si je vais me mettre au kite… Est-ce si important ? S’asseoir sur la plage, regarder les riders évoluer sur l’eau et dans les airs a été un pur moment !

Pour les kitesurfeurs qui ne connaissent pas encore les Pyrénées-Orientales, je vous donne les spots :
– Canet Pont des Basses, Le spot des PO
– Canet Zone Sud
– Barcarès les 3 colonnes
– Barcarès le parc des Dosses

Pour l’organisation de votre séjour :

Office de tourisme de Canet en Roussillon – Office de Tourisme de Saint-Cyprien – Office de Tourisme Port-Barcarès

 

Beatrice vignette+ d'infos sur Béa

Voir tous les articles écrits par 




La pêche à la mouche, un art de vivre

Voilà comment “j’ai fait mouche” à la pêche

La pêche à la mouche a toujours éveillé ma curiosité, mais de là à me lancer pour appréhender cette discipline, me paraissait compliqué. Je garde en mémoire ce magnifique film de Redford : “Et au milieu coule une rivière”, une nature exceptionnelle, une gestuelle du lancer hypnotisante, cette perfection en “ferait flipper plus d’un”.

Gonflée à bloc, excitée de commencer, pressée que le jour se lève, pour enfin essayer cette pêche magique. Il faut tout de même, que je sois objective. Si je veux arriver à lancer ma mouche, un professionnel est indispensable. Eh oui ! C’est comme au tennis ou au golf, il est primordial de bien commencer pour ne pas prendre de mauvaises habitudes.

Mais, quelle idée à bien pu me “piquer”, le temps d’une matinée, de vouloir être un “pêcheur moucheur” au féminin, s’il vous plait !

J’ai pris les devants, me suis renseignée auprès des “pêcheurs moucheurs”, des anciens, qui connaissent parfaitement les lacs de pêche.

J’ai trouvé un matériel sympa, l’ai préparé soigneusement, émerveillée devant la boite à mouches de Thierry, somme toute indispensable pour bien démarrer. J’ai consacré un peu de temps pour travailler le lancer, surtout pour ne pas être trop ridicule au milieu de ce monde, tout de même très masculin.

C’est donc accompagnée de Thierry, que j’arrive au bord du lac. Le soleil inonde l’étendue d’eau, les premiers poissons commencent à bouger. Je m’approche discrètement de la bordure du lac et je suis enfin prête pour faire mon premier lancer.

Et là, des “moucheurs” commencent à fouetter à 20 mètres de nous. Le charme est rompu, même si je suis tolérante, j’ai envie de crier, de la traiter de tous les noms de volatiles et surtout de leur expliquer, que ce n’est pourtant pas si difficile de se trouver une place plus loin, nous ne sommes pas au bord d’une marre à canards !

C’est donc, très appliquée, que je reprends ma canne à lancer. Et si je revenais bredouille ? Thierry me rassure, il y a toujours quelque chose à apprendre au bord de l’eau. Mon envie de défendre le côté sportif de ce loisir, a pris toute son importance et loin de moi, la volonté de remplir mon congélateur.

Même, si ne n’ai pas eu l’occasion de gracier un combattant en le remettant à l’eau avec précaution, je me suis enrichie en apprenant quels sont les insectes qui nourrissent les truites fario, le respect des poissons dans cet art magnifique qu’est la pêche à la mouche.

Je ne connaissais rien à ce loisir, mais mon ressenti est que la pêche est un espace de liberté et de bonheur à l’état pur et doit le rester.

Si vous aussi, vous vous lancez, bonne pêche !

Pour l’organisation de votre séjour : Fédération de Pêche des Pyrénées-Orientales

+ d'infos sur Chantal

Voir tous les articles écrits par 




Quelque part sur la Terre… les vacances sont précieuses

L’été approche à grand pas… Je passe en mode vacances.  Elles sont précieuses, attendues tout l’hiver… Mes envies, assez simples : détente, bien-être et surtout du plaisir.

Des vacances é(PO)ustouflantes !

IMG_3320
ph379-020
sainte marie la mer pyrénées-Orientales
Saint Cyprien RBantegny haute déf

Je surfe sur le net, mes recherches : nouvelles destinations 2016… et surtout SOLEIL, PLAGE, MER.
Je tombe sur des messages du style :
Vogue magazine : « Cuba, le Bhoutan, la Corée du Sud… Et si l’année 2016 rimait avec voyage? L’occasion de découvrir cinq nouvelles destinations qui suscitent l’envie. De quoi patienter jusqu’aux prochaines vacances…. »

Thomas Cook : « Préparez l’été du bon pied… notre sélection… Tunisie, Grèce, Bulgarie, Italie… »
L’express : « Où partir en vacances cet été ? On manque d’inspiration… New York, Grèce, Corse… »

Envie d’autre chose… une destination plus proche de mes attentes…

Aujourd’hui, les vacances, l’aventure s’achètent sur le net… Bref, tout est programmé, aseptisé pour répondre au plus grand nombre… Lors d’un dîner, j’entends parler d’une destination au Sud de la France… Je ne connais pas vraiment ce côté de la Méditerranée… C’est décidé, je mets les voiles !!!

C’est certainement les mots que j’aurais utilisés pour commencer cet article, si je n’étais pas des Pyrénées-Orientales !

L’été, je le passe à la maison ! Pourquoi partir ailleurs, lorsque l’on a tout sur place ?
3 semaines de pur bonheur sur le littoral !
Les Pyrénées-Orientales, ce sont mes racines et il y a tellement d’aventures à vivre ici…

Mes vacances sont une succession :

– de petits déjeuners sur ma terrasse en famille ou entre amis.
– de déjeuners et dîners dans les baraquettes en dégustant nos bons vins du Roussillon ou une salade avec une bonne parillade (assortiment de viandes ou de poissons  grillées)
– d’activités nautiques (stand up Paddle, kite surf, téléski nautique…). C’est mon côté sportif !
– de siestes au soleil sur les plages de Torreilles, de Sainte Marie La mer… bref, plutôt côte sablonneuse… J’ai dû être un lézard dans une vie antérieure….

Ma passion, la plongée sous-marine

La côte rocheuse est mon terrain de jeu ! Faune et flore à gogo grâce à la réserve naturelle marine de Cerbère – Banyuls et au parc naturel marin du Golfe du Lion, plus d’une trentaine de spots de plongée

ph205-008
plongée sous marine Pyrénées-Orientales
plongée Pyrénées-Orientales

Impossible d’évoquer la côte rocheuse sans parler de Collioure… berceau du Fauvisme et des peintres tels que Matisse, Derain… Vous serez surpris par la lumière et les couleurs…. Je ne m’en lasse jamais… A voir, l’Anse de Paulilles, vous pouvez y passer la journée ! Restaurants, possibilité de pratiquer du stand up paddle, du kayak de mer ou juste un pile – face sur la serviette.
Le lieu est juste sublime, magique… vous aurez l’impression d’être au paradis…

Bon maintenant, je check : maillot de bain, crème solaire, lunettes de soleil, sandales estivales, matos de plongée… OK ! Et c’est parti pour mon premier jour de vacances…

Pour l’organisation de votre séjour, cliquez ici

Beatrice vignette+ d'infos sur Béa

Voir tous les articles écrits par