Arrivée à l'atelier des barques catalanes paulilles

Mais oui, mais oui ! L’école est finie…

L’école buissonnière à Paulilles

Nous sommes le 14 juin 2018, l’été s’installe tout doucement dans les Pyrénées-Orientales. Après une année de multiplications, divisions, grammaire et conjugaisons, l’heure du voyage de fin d’année a sonné.

Cette sortie a un goût très particulier pour moi, puisque j’accompagne la classe de ma fille Valentine qui est élève en CE 2 bilingue catalan, à l’école Pasteur d’Ille-sur-Têt.

9h00 : après une vérification rapide de mon sac à dos, il est temps de rejoindre mes acolytes de la journée : Audrey, Emilie et Laurent (parents de Clara, Baptiste et Lola…). Le Bus arrive, les enfants sortent en courant de l’école, ça y est c’est le grand jour !

L’excitation est palpable, mais peu importe, la sécurité avant tout et c’est donc, d’une voix douce mais d’un ton ferme que Madame Botet et Madame Lafforgue recadrent tout cela, en catalan bien évidement… Et là Flash Back : le fond de l’ autobus est pris d’assaut, rien ne change !

14h00 : nous nous dirigeons vers l’atelier des barques catalanes. Michel, un jeune guide, attend nos petits matelots. Les explications commencent à l’extérieur, au milieu des essences de bois nécessaires à la restauration… Les doigts se lèvent rapidement, la curiosité est bien présente.

La visite se poursuit à l’intérieur. Les enfants sont subjugués par tant de beauté, une barque est justement en rénovation, les rabots tournent à plein régime.

Valentine et ses amis rentrent dans l’intimité des menuisiers ou des restaurateurs devrais-je dire, car à l’image de grands tableaux, ils redonnent vie de façon spectaculaire à des embarcations traditionnelles catalanes.

Michel donne les dernières explications de la journée, au grand dam des enfants, qui seraient restés des heures, car à proximité immédiate se trouve une pièce vitrée dans laquelle nos moussaillons aperçoivent scaphandre, nasse, répliques de cabanes de pêcheur, maquettes de barques, lamparo… Autant d’objets d’antan que d’interrogations. A l’image d’une OLA les doigts se lèvent les uns après les autres… Mais il est temps de partir.

Véritables témoignages des années passées contre vents et marées, qui laissent entrevoir une magnifique seconde vie sur la grande bleue.

C’est le cœur léger, mais des souvenirs plein la tête que nous quittons Paulilles. Valentine, Clara, Baptiste, Lola…Vous êtes  la nouvelle génération. Les ambassadeurs de ce savoir-faire catalan, parlez-en avec fierté.

Pensez à ces hommes passionnés, qui œuvrent  tous les jours afin de vous transmettre un héritage culturel fantastique et peut-être qu’un jour vous aurez la chance de naviguer sur une barque catalane.

Pour plus de renseignements:

Site classé de  l’anse de Paulilles à Port-Vendres

+ d'infos sur Amandine