Aux portes des Bastions Cathares : Le Fenouillèdes

J’aurais pu intituler mon article : « Rendez-vous insolite dans l’Agly, fief de l’Australopithèque »

Cette fois-ci, nul récit de mon périple dans l’Agly. J’ai opté pour un publi-reportage sans prétention, avec comme acteurs principaux : Teresa, Josep, Joan, Augustin, Concepcion, Maria-Mercé, Lluis, qui composent la Colle du Dimecres de Sant Feliu de Codines. Ce groupe de passionnés, pratique la randonnée pédestre tous les mercredis, d’où leur nom, mais pas que : « ce sont aussi de bons vivants ». Allez, fini le suspense, c’est parti !

Sitôt arrivés à Caudiès-de-Fenouillèdes, nous nous rendons à l’ermitage de Notre-Dame-de-Lavail. Le guide, bien qu’Occitan, (vous le reconnaitrez, il est au centre de la photo) a mené, tambour battant, la visite de ce lieu de pèlerinage.

Impossible de ne pas faire un aller/retour Caudiès Saint-Paul-de-Fenouillet avec le Train Rouge du Pays Cathare et des Fenouillèdes. Cette activité est apparue comme une évidence. Installés dans le wagon découvert sous un soleil radieux, le paysage défile : vignes et domaines viticoles avec les Corbières en toile de fond.

Après cette après-midi de découverte, il est temps de rejoindre un lieu unique où les yourtes, les roulottes, les tipis et les bulles cohabitent dans un écrin de verdure. Ce lieu unique est le camping des Randonneurs à Fenouillet. Aucun membre du groupe ne connaissait son hébergement. La surprise a été de taille et a donné lieu à des fous rires mémorables. Une fois installé, tout le monde s’est retrouvé pour l’apéritif avec en prime une chanson en catalan. Après quelques « à la tienne à la mienne », il est temps de rejoindre le Kopi où Romuald, le maître des lieux, a commencé à allumer le feu pour un repas où chacun a pu faire griller sa viande. Bien entendu, le tout accompagné de vins locaux.

Pour cette deuxième journée, les Gorges et l’Ermitage de Saint-Antoine-de-Galamus, lieux incontournables, les a ravis. Ils reviendront, c’est sûr. Après ces efforts, le réconfort. Halte dégustation croquants, vins et repas terroir digne de ce nom.

Le périple se termine à Tautavel. Tout un programme :  La Caune de l’Arago,  perchée sur un promontoire, est une grotte célèbre dans le monde entier grâce au fait qu’on y a trouvé des ossements d’Homo erectus, dont le plus remarquable est un crâne humain daté de 450 000 ans, ce qui en fait le plus vieil homme d’Europe (d’où mon clin d’oeil à l’australopithèque), les Gorges de Gouleyrous tout simplement splendides et pour clore cette matinée, dégustation à la cave coopérative des vignerons de Tautavel/Vingrau et visite de l’éco-musée du miel.

Clap de fin avec les accompagnants de la journée du vendredi.

Pour l’organisation de votre séjour :

Communauté de Communes Agly-Fenouillèdes

Syndicat Pays Touristique Agly-Verdouble – Tél +33 (0) 4 68 29 10 42

+ d'infos sur Chantal

Voir tous les articles écrits par