Dalí, la résurrection

Dalí à Céret, une histoire de vie ou de mort…

Sous un soleil timide, Brice et moi nous rendons au Musée d’Art Moderne de Céret pour y découvrir l’exposition « Dalí : Eurêka ! »

Dalí fait partie du patrimoine catalan, mystérieux personnage qui divise.

Extravagant ? Cet artiste interpelle autant pour ses œuvres que pour ses frasques orales !

Outre le fait qu’il ait qualifié la gare de Perpignan de «  Centre du Monde », sa quête en Catalogne du nord était bien plus profonde… Dalí recherchait l’immortalité !

Un personnage très controversé, Salvador d’un côté et Dalí de l’autre.

Salvador, prénom qu’on lui a imposé en hommage à son frère décédé avant sa naissance, et Dalí héritage familial. Cela marquera toutes les œuvres de l’artiste. On retrouvera des dualités entre la vie et la mort, le monde biologique et le monde mécanique.

Génie et enfant terrible

A 6 ans, il peignait ses premiers paysages. A 14 ans, il possède son atelier et intègre par la suite l’école des Beaux-Arts de Madrid, où il aura la chance d’assister à des conférences animées par Einstein.

Dali, l’anarchiste, sera expulsé à plusieurs reprises de la fac et sera même incarcéré à la prison de Gérone…

Suivront ensuite des rencontres déterminantes avec Miro, Lorca…

Un voyage triomphal 

Céret est qualifiée de Mecque du Cubisme où vit un certain « Génie Ibérique » Picasso, à qui Dalí voue une vraie admiration.

Dans les années 60, le maire de Céret et deux élus à la culture se rendent à Port Lligat (Espagne) afin de solliciter Salvador Dalí pour un « Voyage Triomphal » et surtout une renaissance, une résurrection, l’immortalité….

L’immortalité : ce moment restera dans les mémoires du peuple Catalan… Dali en est conscient car il suit de très près les recherches scientifiques de Marcel Pagès, médecin sur la commune. Ses travaux se portent sur la cryogénisation.

C’est aux arènes de Céret que le peuple est venu acclamer le roi. Des animaux daliniens en carton avaient été créés pour l’occasion, des rhinocéros côtoyaient des bœufs rouges…

Mais la cerise sur le gâteau (n’oublions pas où nous sommes), fut le squelette en mouvement  au-dessus de l’office de Tourisme… devant lequel Salvador se recueillit et se vit offrir un bouquet par un ange tout droit sorti de son thorax… Un vrai miracle, une renaissance !

Revenons à l’exposition Dalí Eurêka ! Je pourrais évoquer les différentes œuvres de l’artiste, mais je vous invite plutôt à venir les découvrir. Car comme disait Dalí : «  Le temps se pourri, il passe pour chacun d’entre nous, la mort est inévitable », alors prenez le temps de Vivre…

 

Pour l’organisation de votre séjour

Office de Tourisme de Céret

Musée d’ Art Moderne de Céret

+ d'infos sur Amandine