Les dimanches de Serrabona

Un festival qui fait battre en musique le cœur de ce beau prieuré roman

L’austère prieuré au diapason de l’été

Aujourd’hui, pour mon anniversaire, je m’offre une virée aux « Dimanches de Serrabona », une animation gratuite du festival Eté 66 qui fait battre en musique le cœur de ce beau prieuré roman du XIIème siècle.

Depuis Bouleternère et 20 minutes de route en lacets plus tard, j’arrive sur le site de la « bonne montagne » au prieuré de Sainte Marie de Serrabona, fondé au XIIème siècle selon la règle de Saint Augustin. J’ai à peine le temps d’admirer les sculptures des chapiteaux de cette tribune de marbre rose du Conflent, un chef d’œuvre gracieux et  préservé.

Prieuré de Serrabona – ©M. Castillo

Tribune de marbre rose – ©M. Castillo

Des musiciens russes sublimés

Le  concert va commencer et les musiciennes du quatuor à Cordes « Euterpe » sont  installées dans la nef bleutée pour interpréter un répertoire des compositeurs russes (Rachmaninov, Glazounov et autres).

Le public subjugué et conquis écoute religieusement les mazurkas, polkas et sarabandes qui nous entraînent  bien au-delà des murs. A la fin du concert, le talentueux quatuor pose dans la galerie.

Alexia Turiaf (violon), Marie-Camille Casenove (violon), Pauline Guernichon (alto) et Delphine Roustany (violoncelle) – ©ADT66

Affiche Festival été 66 – ©CD66

Concert Quatuor Euterpe – ©ADT66

Dialogue entre arts premiers et art sacré

Je retourne dans la chapelle pour scruter en détail les œuvres de Claude Parent Saura, un artiste contemporain qui s’adonne enfin à temps plein à la passion d’une vie, une expérience artistique commencée il y a des décennies.

Les croix et crucifix en plexiglass et autres matières translucides et colorées sont placés aux points cardinaux et font face aux mystérieux masques évoquant quelques  divinités Africaines ou Guatémaltèques. Une installation cruciforme au sol,  des tentures le long des murs, des meubles créés pour l’occasion illustrent ce dialogue entre art sacré et arts premiers et sont  un appel vibrant à l’échange et à la tolérance.

Exposition Claude Parent SauraExposition Claude Parent Saura - ADT66

Exposition Claude Parent Saura – ©ADT66

Un patrimoine animé par le contact avec le public

Un bref passage dans la boutique qui offre quelques ouvrages et reproductions intéressants. A l’extérieur du prieuré, un jardin bien dessiné, véritable conservatoire de simples et d’essences méditerranéennes odorantes, couronne cette sortie où j’ai pu voir, découvrir, écouter et sentir, bref, vivre une expérience toute sensorielle. Loin de tout mais près du ciel, ce lieu connait une vraie renaissance grâce à un regain d’intérêt du public et à des animations comme celle à laquelle j’ai pu assister, sans bourse délier.

Jardin Prieuré de Serrabona – ©ADT66

Prieuré de Serrabona – ©M. Castillo

Pour plus d’informations :

Festival été 66  – Pyrénées-Orientales Tourisme

+ d'infos sur Gloria

Voir tous les articles écrits par